Blog

Choisir vos verres en 5 étapes

29/09/2017

Grands, petits ? Transparents, colorés, décorés ? A Bourgogne, à Bordeaux ? En verre, en cristal ?

Choisir ses verres est un casse-tête que nous vous proposons de résoudre en 5 étapes.

 

 

1. La faute de goût

Un verre ne sert pas qu'à porter le vin à votre bouche plus élégamment que le goulot de la bouteille. Il doit mettre celui-ci en valeur. Visuellement d'abord, il doit permettre d'admirer sa couleur naturelle et les verres colorés ou trop fortement décorés sont donc à proscrire. Olfactivement et gustativement ensuite, il doit apporter au vin juste ce qu'il faut d'oxygénation pour lui permettre de s'ouvrir sans en pâtir ; à ce titre, oubliez les coupes à champagne pour les vins pétillants, et préférez des flûtes évasées à la base et au col fin.

 

 

2. La simplicité efficace : le verre INAO

Aussi appelé ISO, ce verre de forme "tulipe" imaginé dans les années soixante-dix par l'Institut National des Appelations d'Origine, est spécialement conçu pour la dégustation. Il a pour lui son encombrement réduit, ses proportions élégantes, une forte concentration des arômes dans son col étroit, et un prix ridiculement bas.

Servir un vin dans ce verre ne sera jamais une hérésie, surtout sur un vin jeune, mais a également peu de chance d'être le choix optimal. On peut en effet lui reprocher les défauts de ses qualités : un manque d'envergure sur une belle table, des arômes secondaires difficiles à distinguer dans l'oppulence des primaires, un design très banal.

 

 

3. Bordeaux ou Bourgogne, à quel saint se vouer ?

 

Il n'y a pas de standard absolu quand on parle de "verre à Bordeaux" ou "verre à Bourgogne". La contenance ou le design exact varient suivant les fabricants, mais certaines proportions sont globalement respectées :

 

 

 

Le verre à Bordeaux se rapproche de la forme tulipe du verre INAO, avec un col néanmoins plus large. Il permet une bonne aération, très utile pour les Bordeaux qui ont souvent besoin de s'ouvrir au contact de l'oxygène, surtout les crus à base de cabernet sauvignon.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le verre à Bourgogne est très arrondi, avec un col étroit. Cela lui permet de concentrer les arômes délicats du pinot noir, tout en le préservant d'une oxydation trop rapide.

 

 

 

 

Il n'y a pas de grand gagnant dans ce match, et utiliser le "mauvais" verre ne vous vaudra pas forcément les huées de vos convives, du moins s'ils sont bien élevés. Evitez juste de trop "secouer" votre grand cru de Bourgogne dans votre verre à Bordeaux, et carafez votre jeune Château Latour pour l'aérer avant de le déguster dans un verre à Bourgogne.

 

 

4. Le verre universel, vraie ou fausse bonne idée ?

 

Depuis quelques années déjà, plusieurs fabricants proposent des verres dits "universels". Les formes varient beaucoup selon les inspirations des designers, mais on retrouve en général beaucoup de hauteur, une base assez large et permettant de faire tournoyer le vin, et un col se refermant doucement.

Ces verres conviennent effectivement à la plupart des vins, mais sont plutôt à réserver à des millésimes jeunes. Ils sont très adaptés à la dégustation à l'aveugle, comme le verre INAO, mais sont généralement bien plus onéreux que ceux-ci.

Certains sont en cristal, magnifiques mais difficiles à entretenir et très fragiles. La plupart des grandes marques proposent cependant de nouveaux matériaux exclusifs, alliant la brillance du cristal à la robustesse du verre.

 

 

5. Se faire plaisir

 

A moins d'avoir un budget aussi extensible que vos placards, vous aurez compris que vous n'aurez jamais la solution parfaitement adaptée à chacun de vos précieux flacons. Comme pour le vin, l'important est d'être conscient de ce qu'on achète et de pourquoi on l'achète. Economie, design, adéquation avec votre cru préféré, à chacun son critère !

Tags:

Please reload

A l'affiche

Ateliers oenologie à Besançon

03/09/2018

1/4
Please reload

Articles récents
Please reload

Nuage de tags
Please reload

Follow us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2018 par Oenolove®. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. contact@oenolove.fr

  • c-facebook
  • Twitter Classic